Une nouvelle composition musicale à consommer sur place.

Pour la Ballade en mouette mineure voici la recette : Une petite pincée de Korg M1, trois cuillères à soupe de Roland Juno-G, une lichette de Padshop Pro, quatre doses de Dark Planet, laissez mijoter à feu doux dans Cubase. Servir tiède…

Pourquoi « Ballade en mouette mineure » …? Je vous en pose des questions, moi ? Non, parce qu’au début ça devait être chanté sur les paroles célèbres d’un film dont je vous laisse deviner le titre et qui donnaient à peu près ça :

« Pigeon, oiseau à la grise robe, dans l’enfer des villes à mon regard tu te dérobes.

Pigeon, tu es vraiment le plus agile.« 

Ça va, je plaisante. (Désolé Benoît Poelvoorde pour ce massacre). Place donc à la ballade en mougeon.

Ah, oui, le mougeon est une créature qui ne se rencontre qu’à un seul endroit du monde, au bord de la mer Méditerranée, à Nice. Il s’agit d’un croisement entre une mouette et un pigeon… Un mougeon, quoi. C’est comme le cochonglier et le sanglochon. Mais en plus petit et plus laid…

Et si vous vous demandez pourquoi je raconte toutes ces conneries au lieu d’aller à l’essentiel, c’est juste pour aider au référencement de l’article. Car pour optimiser le référencement, entre autres, il faut bien les caser les trois cent mots dans cette page. Pour ne rien dire d’intelligent au final… Allez-y essayez vous de parler en trois cent mot d’un morceau de musique, comme celui qui va suivre, on verra…

Bonne écoute.


 

Ballade en mouette mineure

 

© Copyright Zulaan – Tous les droits réservés.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

In a sentimental madness
Jorry Rosman Concept Art giant trees
Au nom de Stanley 1.0 by Zulaan
Ce-désir-là - d'Erin Liebt
Les Virus