Pagan

Menhirs, tumulus, allées couvertes, tous les mystères des pierres levées en images.

Il n’y a, à mon sens, rien de plus frappant que ce moment mystique où nous nous trouvons face à un vestige datant d’une époque révolue dont, au final, toutes nos connaissances ne se résument qu’à des fantasmes, des suppositions ou des reconstitutions maladroites.

Les certitudes s’effacent les une après les autres, au fil des nouvelles découvertes. Nos origines sont sans cesse repoussées, tandis que les archéologues déterrent des preuves d’une antériorité de notre émergence, au fin fond des âges bien plus reculés que ce que la théorie prédisait.

A l’instar des pyramides ou des temples Maya, les alignements de pierres dressées participent à cette véritable magie qui nous submerge, suscitant un grand nombre d’interrogations.

Qui étaient les bâtisseurs ? Pourquoi se donnaient-ils tout ce mal à dresser ces pierres menaçantes ? Pourquoi ? Ces réponses, nous ne les auront probablement jamais. Par contre, ce qui est certain, c’est que la majesté de ces témoins historiques silencieux ne laisse personne indifférente.

Lorsque je contemplais pour la première fois les alignements de Carnac, je ne pouvais m’empêcher de me poser cette question, à laquelle la réponse me paraissait si logique :

Et si, tout ceci, n’avait d’autre but que d’emmagasiner un peu de chaleur solaire, pour la restituer à la terre et permettre aux récoltes, plantées tout autour de ces pierres, de survivre malgré un climat très rude de l’époque… Après tout, la terre sortait d’une ère glacière. Qui sait ? Mais sans doute, des spécialistes dont c’est le métier, ont du se poser aussi cette question… Non ? Ils nous rabâchent encore leur sempiternel « lieu de culte solaire ou funéraire »…? Comment ? Aurais-je fais une découverte ?


© Copyright Zulaan – Tous les droits réservés.


© Copyright - Zulaan.net 2008-2017